cestino.png

Carrello acquisti

0 Products - 0.00 EUR
Vai al carrello

Cerca nel catalogo


Ricerca avanzata

Les lieux du pouvoir (Codice ISBN: 978887252-333-9)

I drammatici avvenimenti in Medio Oriente (la sorte degli Yezidi sul monte Sindjar e dei Kurdi) rendono attuale uno degli aspetti di questo libro concepito diversi anni or sono. Essi si inseriscono in un'ampia prospettiva geopolitica (teorizzata principalmente da Halford Mackinder ,Karl Haushofer e Zbigniew Brzezinski). Louis de Maistre, a complemento, esamina opere di autori come Meyrink e Kubin e passa in rassegna personaggi anche famosi che partecipano ai disegni geopolitici in maniera singolare, esercitando tra l'altro attività spionistiche. Un ampio spazio è riservato al ruolo capitale del petrolio e dei suoi "padroni", come Samuel, Rockfeller, Deterding, Zaharoff e Gulbenkian. Un altro aspetto particolare è l'implicazione di società segrete orientali come la Teshu Maru (il cui unico membro noto è Bo Yin Ra) situata nel Turkestan e quella giapponese del Dragone Nero, la setta dei "Vecchi Credenti" e quella dei frankisti nonché della confraternita dei Bektashi. Facendo seguito alla problematica della Teshu Maru l'Autore esamina criticamente l'identificazione di Sai Taki Movi, personaggio che ne sarebbe un emissario venuto dal Turkestan a rendere visita, inaspettato, a Charbonneau-Lassay. Viene trattata la questione degli abdal e degli awliya esh-Shaytan utilizzando tra l'altro riferimenti tratti dalle opere di Ibn Taymiyya. Trattando del frankismo estremo di Baruchia, se ne mette in luce la strategia occulta, indicando la dottrina della "via verso Esaù"," una via che si prefiggeva la penetrazione dell'intera società cristiana allo scopo di ribaltarne i fondamenti spirituali. Secondo Baruchia, Esaù era il vero Dio di Israele ed è perciò che chiamava Samael suo "fratello". Bisogna tener presente qui che questa branca estremista non era sola anti-cristiana o anti-islamica ma principalmente anti-ebraica. La sua intenzione dichiarata era, in effetti, quella di distruggere parimenti il mondo israelita ortodosso per facilitare l'avvento dell'epoca messianica, libera di ogni legge e assicurare il trionfo della Torah de azilut, la Torah suprema."

Point de départ de « l'étrange géopolitique du mal » selon René Guénon fut le livre de William Seabrook Adventures in Arabia, dont celui-ci fit le compte rendu en 1935 et ensuite développa ses considérations sur « les 7 tours du Diable », localisées de par le monde, support dela « contre-initiation » et de ses agents occultes, considérations destinées exclusivement à quelques-uns de ses correspondants. Louis de Maistre examine donc la vie et les "aventures" de Seabrook en Afrique noire, à Haïti, et au Proche-Orient, narrées dans son oeuvre, notamment son séjour parmi les Druzes et les Yézidis, les "adorateurs de l'Ange Paon" peuplant le mont Sindjar. Après avoir analysé des éléments proches du sujet, traités dans le roman inachevé de Meyrink La Maison de l'alchimiste et dans celui de Kubin, L'Autre côté, l'auteur passe à l'exposition de la géopolitique telle qu'elle avait été conçue par son éminent théoricien Halford Mackinder et ses applications pratiques sur le terrain, - avec l'implication de personnages plus ou moins compromis avec le monde de l'espionnage -, en rapprochant les idées de Seabrook et de Guénon en la matière. Avant de traiter plus loin des conceptions de Karl Haushofer, il s'occupe justement de quelques-uns de ces personnages, liés, d'une façon ou d'une autre, à ce que, selon la définition de Peter Hopkins, deviendra Le Grand Jeu. Aussi est jetée une lumière inquiétante sur l'itinéraire de Louis Massignon (qui avait occulté la vérité sur la vraie nature des relations de son ami Huysmans avec l'"infernal" abbé Boullan et, à l'instar de son collègue Lawrence, déguisé en Arabe, trahira la cause arabe). Puis sont exposés ceux de trois femmes exceptionnelles : Lady Hester Stanhope, intéressée à l'archéologie et aux sciences occultes, qui s'établit en Syrie, dans un monastère délaissé, transformé en fastueux ermitage ou elle recevait des personnalités druzes, wahhâbites et l'aventurier Lascaris ; Carla Serena, née Caroline Hartog Morgensthein, qui voyagea en cachette à
travers l'Orient, pour le compte des services de renseignements anglais ; la fonctionnaire britannique Gertrude Bell, qui aimait particulièrement les Yézidis et affirma que « les adorateurs du Diable sont dociles et affables, quoique moralement licencieux ».
L'auteur consacre un chapitre à la "Géopolitique et anti-tradition" où sont soumises à la critique les thèses de Mackinder, Haushofer, puis de Brzezinski, visant les stratégies pour la domination mondiale.
Une large place est réservée au rôle capital du pétrole et à ses patrons, tels les Samuel, Rockefeller, Deterding, Zaharoff, Gulbenkian.
Le rappel de l'histoire de la société secrète Teshu Maru de Narad Mani, alias Hiran Singh, qui avait présentéà Guénon le peintre allemand qui devait etre connu comme "maitre spirituel", sous le nom de Bo Yin Ra, l'amène à parler du tantrisme de l'Asie centrale, des sectaires manichéens qui se faisaient passer pour bouddhistes en Chine, du Kalachakra, de la présence des Japonais - explorateurs-espions - en l'Asie centrale et au Tibet, organisés ensuite par le comte Otani et dans le cadre de la société mi-secrète du Dragon Noir....

Autore: de Maistre, Louis

Collana Histoire et métahistoire 5

Pagine 342

Anno di pubblicazione 2014

Lingua Francese

Codice libro 2622

Editore: Archè Edizioni
Prezzo: 33.00 EUR
più spedizione
Quantita:
Copyright www.webdesigner-profi.de MAXXmarketing GmbH